#Annecy2020

Nuisances sonores à Annecy : vers une réduction du bruit ?

Pollution sonore urbaine

Les habitants d'Annecy subissent à nouveau les nuisances sonores de la ville

S’éveiller au chant des oiseaux ? Un privilège rare, réservé aux dimanches ou aux jours fériés... pour les lève-tôt !

Miracle du confinement : la grâce particulière volée aux instants matinaux, si rare dans nos environnements urbains, devenait soudain quotidienne, avec l’arrêt presque complet des déplacements motorisés. Une grande partie de la population urbaine redécouvrait le silence.

Une occasion en or de faire le point sur le bruit dans nos villes :

→ son impact sur la santé
→ son lien à l’aménagement du territoire et à l’urbanisme
→ son rapport à la mobilité et aux inégalités sociales.

échelle du bruit

De quoi parle-t-on ?

54 % des Français (enquête TNS – SOFRES de mai 2010 « les Français et les nuisances sonores » - Ministère du développement durable), affirment que le bruit des transports est la principale source de nuisance loin devant les « bruits de comportements » qui gêneraient 21 % de la population. Par ailleurs, 86% des Français se déclarent gênés par le bruit à leur domicile.

Pourquoi est-ce important ?

Le bruit a un impact direct sur la santé.
Il doit être pris en compte dans les projets d’urbanisme et les politiques de santé publique car il peut affecter gravement l’état de santé des populations exposées.
Il peut être à l’origine de troubles du sommeil et de réactions de stress conduisant à des pathologies parfois graves, tant somatiques que psychiques. Des retards d’apprentissage ont été signalés chez les enfants exposés au bruit.
Selon une étude anglaise (London’s Health Commission 2003), le bruit génère un état d’irritation latent qui a un impact fort sur le sentiment de bien-être. Ainsi, la pollution sonore est citée au même titre que la pollution de l’air, de l’eau ou des sols.

Quelles solutions ?

Bien sûr, une ville entièrement silencieuse n’est pas désirable non plus.
La même étude note que certains bruits urbains sont perçus de manière positive alors d’autres sont irritants. (« Some sounds can be positive and iconic and define the character of a city whereas some can lead to annoyance and complaints. »).

Une ville vivante générera nécessairement du bruit

Une approche équilibrée consiste à cartographier les niveaux sonores par quartiers (en s’appuyant sur des études acoustiques), à mettre en place des mesures rapides pour remédier aux situations existantes en se basant notamment sur le retour des habitants, à placer le curseur sur les niveaux sonores acceptables et classifier les types de bruit. Préserver les « zones de silence existantes », en créer de nouvelles, par exemple en donnant plus de place à la nature en ville.

Une attention particulière devra être apportée aux lieux sensibles (écoles,crèches, résidences pour personnes âgées, lieux de soin), aux quartiers où l’habitat est dense et les immeubles moins isolés, aux zones à proximité des grands axes de circulation (notamment les entrées de ville), de bâtiments industriels, ou d’établissements recevant du public.

Il y a donc une action double : celle améliorant les problèmes existants et celle anticipant les problèmes futurs.

L’aménagement du territoire et une véritable réflexion urbanistique seront nécessaires. En matière de construction, il faudra veiller à la conception et à l’emplacement des futurs bâtiments tout en rénovant l’existant.

Le développement des mobilités douces contribuera à la réduction du bruit, ainsi qu’une vigilance particulière sur les vitesses des véhicules motorisés.

Quelques pistes :
→ Donner plus de place aux cheminements doux en réduisant la largeur des routes, car plus une voie est large plus les conducteurs ont tendance à aller vite,
→ Créer des « ondes vertes » pour les feux lorsque les voitures respectent la limite de vitesse
→ Utiliser des radars sonores pédagogiques en amont des grandes artères
→ Promouvoir les livraisons à vélo ou en voiturette électrique

Nos engagements

Comme annoncé dans notre programme, Réveillons Annecy ! souhaite intégrer le programme des Villes-Santé, piloté par l’OMS, et créer un Service santé à la Mairie.
Nous nous engageons à suivre, à mesurer et à rendre publics les impacts de notre politique d’aménagement.
Nous désirons enfin apaiser la ville, y compris la nuit, au moyen d’un « conseil de la vie nocturne » pour améliorer la cohabitation des habitants.

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/bruit-et-nuisances-sonores
https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/activites-humaines/article/prevention-des-risques-lies-au-bruit
http://www.villes-sante.com/
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/plu06.pdf

Read more

Covid-19 et urbanisme tactique à Annecy

Urbaniste tactique, Penser l’après : redessiner la mobilité en ville

Penser l’après : redessiner la mobilité en ville

La pause forcée provoquée par le Covid-19 est aussi, paradoxalement, un accélérateur du changement. A la hâte, de nombreux pays du monde, dont la France, ont vu vaciller des certitudes : la gestion des stocks en flux tendus a montré ses dangereuses limites, tout comme la dépendance de l’industrie à la Chine, pour ne citer que deux exemples. Beaucoup ont pris conscience de l’importance des biens communs (la santé, l’agriculture, l’éducation...) et la nécessité des services publics bien financés et efficaces.

Le Covid-19 a aussi redessiné nos villes. Le trafic automobile s’est effondré et les villes ont livré un autre visage : plus apaisées, plus silencieuses, moins polluées. Les sons de la nature sont à nouveau audibles. De nombreuses personnes redécouvrent les joies de la marche ou du vélo, envisagé non plus comme un simple loisir mais comme un véritable moyen de déplacement du quotidien.

Les rues quasi désertes permettent de réfléchir sur la place immense prise par l’automobile dans le paysage urbain contemporain. Il devient un espace ouvert à l’expérimentation. Des villes américaines ainsi que de nombreuses villes européennes ont en effet entamé une réflexion sur de possibles aménagements piétons et cyclables temporaires, en s’inspirant de l’urbanisme tactique, né dans les années 70 aux Etats-Unis.

Pandemic Protected Sidewalk

La France s’est emparée du sujet au plus haut niveau, puisque Pierre Serne, administrateur d'Ile-de-France Mobilités et président du Club des villes et territoires cyclables, s’est vu confier une mission par la ministre des transports Elisabeth Borne: "recenser et appuyer les initiatives des collectivités" en matière de solutions de déplacement à vélo, jugé plus sûr que les transports en communs pour lutter contre la propagation du virus.

Élargir les bandes cyclables ?

Comme le souligne Xavier Cadeau fondateur du webmag Weelz, « il s'agit de mettre en place - à court terme - des modifications de voirie, pour en tirer ensuite des conclusions et donc des solutions - à long terme. » Montpellier a montré la voie. Élargir les bandes cyclables, passer certains axes en 1x1 voie pour garder une voie pour le vélo, réduire le trafic de transit… Les solutions ne manquent pas. Soyons ambitieux et construisons, ensemble, le monde d’après ! N’hésitez pas à nous envoyer vos idées et suggestions.

Vélo et urbanisme tactique

Quelques propositions des cyclistes de notre équipe :

  • Passer en 1x1 voie voiture l'axe Marquisats - Bonlieu + toute l'avenue de France + av. du Rhône direction crêt du Maure
  • Mettre 1 des 2 voies en 100% cycle dans le sens Bertholet > Avenue de Cran (à partir du rond-point Taine)
  • Élargir les voies cyclables dans certaines "grandes lignes droites" pourtant à 30km/h comme la rue Henry Bordeaux.
  • Mettre une bande cyclable avenue de Genève nord sur la partie 2x2 voies sens rond-point du Léman > rond-point Salle des Eaux et Forêts
  • Prendre 1 des 2 voies av. de Genève nord sens/entre rond-point Salle des Eaux et Forêts et rond-point du Léman
  • Mettre une bande cyclable avenue  Henri Zanaroli dans le sens sud > nord
  • Prendre 1 des 2 voies sens nord > sud av. du Rhône (du rond-point de l'avenue de Chambéry aux feux tricolores croisement av. de Loverchy)
  • Mettre une bande cyclable au Boulevard de la Rocade dans les 2 sens, du Total Access jusqu'au Carrefour Contact (croisement feux avec l'avenue du stade)
  • Faire une bande cyclable sur l'avenue de Brogny nord, du croisement avenue de la Plaine avec avenue de Brogny > jusqu'au croisement feux tricolores avec rue Jacqueline Auriol (pour ceux qui veulent ensuite rejoindre Carrefour)
  • Bandes cyclables à partir du feu tricolore de Metz-Tessy jusqu'au début de la piste cyclable qui passe derrière l'hôpital (route des Sarves)
  • Bandes cyclables avenue de Loverchy (il en manque).
Plus d'informations détaillées sur la page Plan vélo ! N'hésitez pas à nous envoyer vos idées et suggestions sur contact@reveillonsannecy.fr ! #Réveillonslemondedapres
Read more

Interview de François suite à l’appel à la convergence

Vous avez été nombreux à vous interroger suite au premier tour des élections municiaples sur les possibilités de rapprochement de Réveillons Annecy avec d’autres listes. En effet, nous avions lancé un appel à convergence dès les résultats connus. François répond à vos interrogations dans cette interview !

François peux-tu nous dire où nous en sommes des accords de listes suite à l’appel à convergence au soir du premier tour des élections municipales ?

Vous savez le soir du premier tour, nous avons été agréablement surpris de nous retrouver à 150 voix du maire sortant.
Ce résultat a matérialisé la confiance que nous accordent les Annéciens ainsi qu’une volonté forte d’un changement de gouvernance: les Annéciens sont prêts à accompagner ce changement.

Au second tour des élections se pose la question de la représentativité de l’ensemble des citoyens. C’est comme ça que sont faites nos institutions. En effet, les listes Les Annéciens, Respire et Réveillons Annecy totalisent un score de près de 60% des votes exprimés en faveur d’une alternative au maire sortant. Il était donc de notre responsabilité de faire un appel à la convergence auprès de ces deux autres listes qualifiées pour réfléchir au second tour.

D’autant que les crises écologiques et sanitaires auxquelles nous sommes confrontés nécessitent de réfléchir ensemble à la façon de faire adhérer le plus grand nombre de citoyens sur la manière d’affronter les défis majeurs qui nous attendent.

Suite à cet appel, seule la liste Annecy Respire nous a répondu de manière favorable, la liste Les Annéciens ayant décliné l’offre de manière ferme et définitive.
Nous avons donc échangé avec la liste Annecy Respire pour envisager un éventuel accord pour le deuxième tour sur la base du programme de Réveillons Annecy et le respect fondamental des trois piliers portés pendant des mois par notre liste citoyenne: virage écologique, renouveau démocratique et justice sociale.

À ce jour, est-ce qu’un accord a été scellé ?

Aujourd’hui tout est interrompu. Nous avons suspendu les échanges dès les premières annonces de confinement du gouvernement. Même si les délais de dépôt de liste étaient très courts, il nous a semblé primordial d’interrompre les échanges dans ce contexte si particulier qui doit privilégier la santé des populations.

Et ensuite ?

Aujourd’hui seul le décret du gouvernement (2020-267 du 17 mars) annonce une possibilité de report du second tour des élections municipales au mois de juin. Cette hypothèse semble s’éloigner de plus en plus au regard des nouveaux délais de confinement annoncés par le Président de la République le 13 avril dernier.

Il est donc possible que ce report se décale à l’automne voire en mars 2021, nous obligeant à refaire les deux tours des élections municipales dans les communes où les candidats n’ont pas été élus au soir du 15 mars.

Dans la perspective de reprise des deux tours la question des accords ne se pose plus, Réveillons Annecy repartira en son nom, avec toute l’énergie qui a fait la force de son mouvement citoyen et de sa réussite depuis des mois.

À ce jour, les membres des groupes de travail de Réveillons Annecy se sont remis au travail pour réfléchir et enrichir le programme au regard de la situation que nous vivons. Cette crise nous montre néanmoins que la ligne programmatique défendue par Réveillons Annecy est la plus adaptée pour éveiller le monde d’après.

Cette crise nous montre néanmoins que la ligne programmatique défendue par Réveillons Annecy est la plus adaptée pour éveiller le monde d’après.

Read more

50 nuances de béton : les anciens vergers d’Annecy-le-Vieux seront rasés

50 nuances de béton : les anciens vergers d’Annecy-le-Vieux seront rasés

Permis de construire

Une lanceuse d'alerte nous a informé hier de la pose d'un panneau de construction en bas de la colline d'Annecy le Vieux, le long de la piste cyclable. C'est avec stupeur que cette annécienne nous apprend que les jardins potagers et vieux vergers vont céder place à du béton.

Ce terrain d'agriculture urbaine (au croisement de l'allée Jean Monnet avec la montée du Jouly) va être aménagé avec un lotissement de 3 lots, d’une hauteur indéterminée. Après quelques recherches, nous parvenons à savoir que le permis de construire a été déposé le 17 février, mais que le panneau d'information a pris du temps à être installé. Le délai de recours est donc très court !

Chantier lotissement Annecy-le-Vieux

Crise sanitaire et autonomie alimentaire  :

La crise sanitaire que nous traversons nous oblige à repenser nos capacités d'autonomie alimentaire. La crise climatique, elle, agit sur la manière d’aménager notre territoire. Alors, le contexte actuel rend choquant ce bétonnage systématique des poumons verts de notre ville !

Peut-on normalement à la fois voter un Plan Climat à Annecy et à la fois raser les espaces verts ? NON. Pourtant le maire sortant le fait encore et sans consulter les habitants.

Crise sanitaire et autonomie alimentaire  :

La crise sanitaire que nous traversons nous oblige à repenser nos capacités d'autonomie alimentaire. La crise climatique, elle, agit sur la manière d’aménager notre territoire. Alors, le contexte actuel rend choquant ce bétonnage systématique des poumons verts de notre ville !

Peut-on normalement à la fois voter un Plan Climat à Annecy et à la fois raser les espaces verts ? NON. Pourtant le maire sortant le fait encore et sans consulter les habitants.

Read more

Pour une convergence démocratique, écologique et sociale !

Annecy le 15 mars 2020 – 00h

Lettre ouverte pour une convergence démocratique, écologique et sociale !

A l’issue du premier tour des élections municipales, les habitant.es d’Annecy se sont très clairement prononcés pour un véritable changement, qui est aujourd’hui possible. Les résultats de Réveillons Annecy sont un sérieux revers pour Jean-Luc Rigaut, dont le bilan est profondément décevant pour nos concitoyen·nes. C’est pourquoi, Réveillons Annecy appelle à une convergence pour un renouveau démocratique, une transition écologique et une réelle justice sociale. Cet appel au rassemble invite les autres listes présentes au 2éme tour et qui sont susceptibles de se reconnaître dans notre récit pour l’avenir d’Annecy à nous rejoindre.

Réveillons Annecy : Pour une convergence démocratique, écologique et sociale !

Un nouveau récit pour Annecy :

Sur la base du récit joint, de cette projection dans l'avenir, nous invitons les autres listes présentes au 2éme tour qui se retrouvent dans ses orientations à nous rejoindre dès maintenant :

Le 16 avril 2020, le nouveau conseil municipal et le conseil communautaire sont installés. Une nouvelle majorité s’est dessinée, issue de la convergence des listes écologistes, démocratiques et sociales ... Ces listes se sont retrouvées autour du projet et de valeurs communes qui reposent sur le respect de l’environnement, la justice sociale, la solidarité, la coopération et le mieux vivre ensemble. Le(la) nouveau(velle) président.e du Grand Annecy a fait savoir au président du Conseil Départemental sa volonté de rompre la convention sur les infrastructures routières, notamment la construction du Tunnel sous Semnoz. Un moratoire est lancé sur les routes et le(la) nouveau.elle vice-président.e aux transports a donné mandat aux services d’accélérer les études pour la création d’un tramway, qui devra être terminé à l’issue du mandat. La nouvelle équipe au sein du Grand Annecy est convaincue de la nécessité d’inverser la répartition des investissements. Les 80% d’investissements préalablement consacrés aux routes seront désormais destinés aux transports en commun et aux mobilités douces.

En mairie, les premières commissions se lancent et l’ensemble des élus de la majorité et de l’opposition, acceptent de se former à l’urgence climatique et à l’intelligence collective. Certains doutent encore de la gravité extrême du dérèglement climatique. Il faut pourtant bien porter une vision commune, prendre les mesures pour protéger les plus démunis, faire évoluer les offres de nos entreprises et investir pour une société post-carbone. Pour cela, tous les élus ont pour mission de construire les politiques publiques avec les populations. Les élections nous donnent la légitimité pour porter le projet d’être la ville avec l’air le plus pur d’Europe. C’est un défi aussi important que celui qu’avait réussi à relever Charles Bosson dans les années 70 pour avoir le lac le plus pur d’Europe. Pour cela nous aurons besoin de faire adhérer l’ensemble des acteurs concernés, les services de la ville et du Grand Annecy, les habitants, les chefs d’entreprise, commerçants, artisans, enseignants, corps constitués, services de l’Etat, représentants syndicaux et organisations professionnelles, … C’est une des clés de la réussite. Ça ne se fera pas en un jour et notre action s’inscrit dans le temps long ; mais tout le monde en interne, dans nos administrations et sur le territoire, sentent que les choses sont en train de changer et que nous sommes déterminés. Avant de partir, l’ancienne municipalité a eu le bon goût de ficeler tous les engagements quels qu’en soient les conséquences financières :    - Une halle gourmande avec une délégation de service public de vingt ans, alors que le dernier lieu populaire (Crescendo) pour manger un plat du jour à prix modéré en centre-ville a fermé quelques mois plutôt.    - Une piscine des Marquisats qui n’est même pas dimensionnée pour toutes les compétitions sportives.    - Un parking à 36 M€ qui va ramener des milliers de voitures en ville. Ces projets sont déjà bien engagés mais des négociations doivent être organisées avec les entreprises titulaires, pour que ces projets répondent réellement à la population. Des élus référents ont été nommés avec des référents dans les services pour concerter les publics cibles et identifier les scénarios d’évolution possibles, compte-tenu des contraintes financières et juridiques. Le Conseil Citoyen est chargé de se prononcer sur ces sujets d’ici la fin de l’été et le Conseil Municipal tranchera.

Ces premiers mois de mandat traduisent une autre manière de faire de la politique :    - Ne plus laisser le maire ou le président du Grand Annecy décider seul ou à deux ou trois, et impliquer les citoyens et parties prenantes concernées, dès la conception d’un projet.    - Construire les décisions de manière collégiale et partager la responsabilité quant à la mise en œuvre et le fonctionnement futur.    - Evaluer la qualité des politiques publiques, non seulement à l’aune des économies et des équilibres budgétaires, mais aussi dans une perspective de bonheur local brut, de qualité de vie objectivée, d’inclusion sociale et de toutes les minorités, quelles que soient leur origine, leur âge, leur religion, leur genre, leur préférences sexuelles, …

Les bases sont désormais solides pour déployer le projet qui fera d’Annecy un sémaphore de la transition écologique, sociale et démocratique, au plan national et international :    - Des instances de démocratie participative, des maisons de la citoyenneté dans chaque mairie déléguée, un service dédié pour former et accompagner les habitants, les élus, les services. Le maintien des maires délégué.es dans chaque commune permet de conserver le lien de proximité avec les habitants et de célébrer les mariages ailleurs que dans la mairie centrale.

   - Une ville de 130000 habitants multipolaire où 12 quartiers se développent avec des commerces de proximité , des services de santé, d’éducation, des lieux culturels et sportifs. Les besoins de mobilité sont moins importants et les gains de pouvoir d’achat des habitants, les couts des infrastructures et de maintenance évités ont été réinvestis dans les politiques sociales ( crèches, lieux de création artistiques, tiers lieux, …) ; elles nourrissent le lien social et revigorent les quartiers délaissés. L’accès à des services publics de qualité est un des marqueurs de la qualité de vie, quels que soient les revenus des habitants.

   - Une économie qui a misé sur ses ressources locales pour recréer des filières utiles au territoire (alimentation, filière bois construction, rénovation énergétique, production d’énergie locale, économie circulaire) et qui a réussi à faire évoluer ses offres (écoconception, nouveaux modèles économiques), ses process et ses bâtiments (rénovation thermique, bâtiments à énergie positive, accompagnement au management environnemental)

   - Des offres touristiques diversifiées qui tiennent compte de la baisse inexorable de l’enneigement et disponibles à l’année pour permettre d’ancrer des emplois pérennes dans les territoires de montagne (Bauges, Aravis, …) et au bord du lac.

   - Une révolution dans la maîtrise du foncier où deux tiers des terrains sont dirigés vers des logements à loyer modéré et de l’accession sociale, pour recruter et fidéliser les collaborateur.trices dont a besoin le territoire : emplois médicaux, soins à la personne, tourisme, emplois industriels et administratifs, …

   - Une offre de mobilité qui permet à Annecy de rattraper son retard en matière de transports en commun, de devenir, une des villes les plus cyclables de France et d’innover dans les services de mobilité (covoiturage de proximité, amélioration des services d’autopartage, parkings partagés, …).    - Et enfin une société publique locale pour maîtriser les besoins d’énergie des habitants, les engager dans une démarche de sobriété et conduire dans la durée les investissements nécessaires à la transition.
François ASTORG & L'équipe de Réveillons Annecy !
Read more

Coronavirus : peut-on voter en toute sécurité ?

Le contexte

Alors que la France est touchée par le Coronavirus, dimanche 15 mars sera le premier tour des élections municipales d'Annecy, peut-on voter en toute sécurité ?

Ces derniers jours, on ne compte plus les événements annulés : festivals, rencontres sportives jouées à huis-clos, etc. Les commerces et le tourisme sont impactés, nos habitudes commencent à être perturbées. 

→ Il est essentiel de ne pas céder à la panique.
→ Il est tout aussi important de ne pas sous-estimer le Coronavirus et d’adopter les bons gestes.

Les faits sur le COVID-19

  • Le taux de mortalité du coronavirus est estimé à 3,4%, selon une déclaration de l'OMS en date du 4 mars 2020 (taux sujet à évolution). Un taux nettement supérieur à celui de la grippe saisonnière, situé en-dessous de 1%.

Bonne nouvelle : dans plus de 80% des cas, la maladie est bénigne, et s'apparente à un gros rhume. Très peu de cas ont été enregistrés chez les moins de 15 ans.

Le risque de contagion

Ce virus est très contagieux : il présenterait une "affinité pour les cellules humaines dix à vingt fois supérieure" à celle du coronavirus responsable de l'épidémie de Sras en 2003.

On ne sait pas si le virus peut muter et devenir plus dangereux. C’est pourquoi l'Organisation mondiale de la santé estime qu’avec cette épidémie, le monde entre "en Terre inconnue."

Le 15 mars : jour des élections municipales

Soyons assurés que les autorités locales mettront tout à disposition pour limiter tout risque de propagation. Parmi les mesures annoncées : « la mise à disposition de gel hydro-alcoolique dans chaque bureau de vote » et le déploiement d'agents d'entretien affectés au « nettoyage et désinfection des locaux (isoloirs, bureaux de vote, poignées de portes etc.) » tout au long de la journée du premier tour.
Les assesseurs auront également à disposition « des lingettes pour nettoyer, désinfecter les stylos, les urnes et le petit matériel présent ». Mais le plus insolite reste l'autorisation de venir avec son propre stylo pour signer le registre d'émargement après avoir voté. N'imaginez pas tout de suite pouvoir signer avec un stylo de couleur rose. Le vote sera validé à condition que le stylo soit de couleur noire.

Si la peur est trop grande, pensez à voter par procuration, ce formulaire est fait pour vous.

Les bons réflexes face au coronavirus

Les mesures prises actuellement relèvent de la prévention et ne sont donc pas excessives. Contenir la propagation du virus est essentiel. C’est l’affaire des autorités mais aussi de chacun.e d’entre nous. Il suffit d’adopter des gestes d’hygiène simples.

En cas de signes d'infection respiratoire dans les 14 jours suivant le retour d'une zone dans laquelle circule le virus, contactez le Samu Centre 15 pour dresser la liste de vos symptômes. Dans un pareil cas, évitez tout contact avec votre entourage, conservez votre masque (sachant que ce dernier a une durée de vie limitée à 3h) et ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences pour éviter toute hypothétique contamination.

Liens utiles:

Informations sur le coronavirus :
https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Auto-Evaluation proposée en Suisse :
https://coronavirus.unisante.ch/evaluation

Infographie des gestes de bon sens :
http://www.codes18.org/2020/03/coronavirus-pour-se-proteger-et-proteger-les-autres.html

 

Read more

Réveillons Annecy : une liste citoyenne et participative ?

Réveillons Annecy : liste citoyenne pour les élections municipales Annecy 2020

Une liste citoyenne

Réveillons Annecy est une initiative citoyenne, ouverte à tou·te·s, hors clivages partisans, sans étiquette de parti. En clair, ce n’est pas un parti politique qui a dicté notre projet. Le programme a ainsi été co-construit avec les habitant·e·s et validé au sein du Parlement de Réveillons Annecy (120 personnes issues des différents groupes de travail).

85% des membres de notre liste sont des habitant·e·s n’ayant jamais exercé un mandat politique. → 46 ans, c’est l’âge moyen de la liste Réveillons Annecy (43 ans pour les 20 premiers de la liste). → 9 membres sur les 69 de la liste sont adhérents à un parti politique à titre personnel.

Une liste participative

Réveillons Annecy s’inscrit dans une démarche de renouveau démocratique et se l’applique à elle-même. Tous les habitant·e·s d’Annecy étaient invités à se porter candidat·e pour faire parti de la liste Réveillons Annecy (ouverture des candidatures entre le 1er Janvier et le 1er Février 2020)

Un comité indépendant de 8 membres actifs a étudié les candidatures et proposé différentes listes au Parlement de Réveillons Annecy. Celui-ci a choisi la liste finale au jugement majoritaire, un mode de scrutin qui avait déjà permis de désigner François Astorg comme tête de liste en décembre.

La liste Réveillons Annecy est à l’image de la commune nouvelle : une diversité de personnes qui se sont rencontrées en ce moment d’urgence climatique, sociale et démocratique, avec le souhait commun de retrouver du sens, du lien et de la confiance.

Une liste recommandée

Tout en restant indépendante des partis ou formations politiques, la liste Réveillons Annecy a reçu le soutien moral :

  • d'Europe Ecologie-Les Verts
  • du Parti Animaliste
  • de Nouvelle Donne
  • du Parti Socialiste
  • de l’Assemblée Annécienne
  • du Parti Communiste
  • de Place Publique
  • de Génération S

Réveillons Annecy est également soutenue par de nombreuses associations (écologiques et sociales) ainsi que de petites et grandes entreprises partageant notre vision et les propositions de notre programme.

Réveillons Annecy ne dispose d’aucun financement extérieur via des partis politiques nationaux. 100% de la campagne est auto-financée par les dons des colistiers et des habitants. Pour en savoir plus et nous soutenir : faire un don

Read more

TOP 20 de nos engagements pour Annecy

Vous n'avez pas le temps de lire l'intégralité de notre programme ?

Alors voici un TOP 20 de nos engagements pour Annecy :  
  1. Nous souhaitons diviser par deux la place de la voiture en ville et donc multiplier par trois l’offre des transports en commun, en voies réservées, pour relier les pôles de vie et de proximité et améliorer les temps de trajet. 
  2. Un tramway jusqu’à Faverges et un tram-train jusqu’à Albertville, un véritable atout touristique, économique et de qualité de vie pour tous les résidents et visiteurs de la rive ouest du lac. Ce tram rejoindra ensuite les gares d’Annecy et de Pringy (connexion au Léman Express), et croisera une autre ligne Seynod –zone des Glaisins
  3. Après Amsterdam, la Venise de Alpes : Annecy devient capitale du vélo et multiplie par 5 ses pistes cyclables sécurisées et séparées des voies automobiles.
  4. Donner le pouvoir aux habitants d’agir et de décider sur les projets qui engagent leur vie quotidienne (budgets participatifs, conseil citoyen, conseil des jeunes, maisons de la citoyenneté…)
  5. Produire une alimentation saine, bio, issue de l’agriculture paysanne locale et approvisionner les cantines scolaires et le restaurant de la ville pour les repas des personnes âgées
  6. Développer une filière agro-alimentaire pour transformer et distribuer l’alimentation (maraîchage,céréales pour le pain, lin pour l’huile, moutarde, houblon …) produite localement
  7. Débitumer les cours d’écoles, les squares, les parkings et végétaliser pour créer des îlots de fraîcheur 
  8. Mettre en place un programme de conservation des arbres en ville et d’adaptation des espèces au changement climatique. S’engager à remplacer chaque arbre coupé.
  9. Lancer un plan Marshall de la rénovation des écoles pour réduire les besoins en énergie fossile et améliorer la qualité de l’air intérieur
  10. S’engager à atteindre les 25 % de logements sociaux durant le mandat et 50 % des logements en accession sociale à la propriété pour permettre aux foyers à revenus modestes de devenir propriétaires de leur logement
  11. Réduire la bétonisation en intensifiant l’utilisation du bois local dans les constructions et en créant des règles d’urbanisme concertées pour améliorer le taux de végétalisation dans et à aux abords des bâtiments. 
  12. Stimuler la vitalité des commerces de proximité dans les quartiers et préempter des locaux commerciaux pour garantir des loyers abordables
  13. Appliquer la loi littoral et reconquérir les berges privatisées du lac pour le public 
  14. Mettre fin à la circulation des bateaux à moteurs thermiques sur le lac d’ici la fin du mandat et accompagner les loueurs dans cette transition
  15. Classer Annecy en ville chère pour rehausser les salaires des infirmiers, professeurs, agents de la ville et du Grand Annecy
  16. Rétablir l’égalité des salaires entre hommes et femmes auprès des agents la ville et du Grand Annecy
  17. Créer des places supplémentaires de crèches municipales 
  18. Annecy, ville exemplaire en matière d’économie circulaire ! Pour réduire les déchets, les transformer en ressources, recréer des objets ou les réparer, mieux les recycler et créer des emplois non délocalisables
  19. Création d’un lieu populaire et convivial ouvert toute l’année (maison des associations, cantine populaire, marché des producteurs, expositions) à la villa Abeille (sur le site du projet avorté de Centre des Congrès)
  20. Interdire la chasse les samedis et dimanches au Semnoz et au Mont Veyrier (engager les négociations avec le préfet).
Des quartiers équipés de commerces de proximité
Logements trop chers à Annecy pour les petits salaires
Annecy - future ville de la bienveillance éducative
Élaborons notre liste des critères du bien vivre à Annecy
Permis de jardiner : créons des potagers à partager sur les terrains publics délaissés
Débitumons les cours d'école, les squares et les places
Sanctuarisons nos terres agricoles d'Annecy
Tramway Annecy - Faverges
Sécurité, vidéo-surveillance et police municipale à Annecy
Un Plan Vélo à Annecy
Read more

TRAMWAY : Annecy > Saint-Jorioz en 20 minutes

Les limites de la politique du "tout routier"

Le temps est venu d'arrêter la politique du “tout routier”. En effet, des sommes considérables sont investies dans des projets d'un autre âge comme le tunnel sous le Semnoz — qui aggraveraient la saturation automobile au bord du lac et à Annecy ainsi que la pollution de l’air.

Tunnel sous le Semnoz - Annecy

Rappelons simplement ce que prévoient les ingénieurs qui ont fait l’étude de trafic du tunnel sous le Semnoz, réalisée à la demande du Département de Haute-Savoie et du Grand Annecy : 1  - Une très forte augmentation des temps de parcours. 2 - Des saturations très prononcées sur l’ensemble du secteur d’étude. 3 - Un dépassement de la capacité du tunnel 137 j/an, une barrière s’enclenchera afin d’en limiter l’accès.

À cela s'ajoute le bilan d'Isabelle BARTHE (garante de la concertation publique) : « L’acceptabilité du projet est incontestablement faible. »

Tramway : Annecy > Saint-Jorioz en 20 minutes

Un TRAMWAY pour mieux circuler autour du lac et dans l’agglomération d'Annecy ?

Nous allons travailler en concertation avec les autres communes et promouvoir une autre mobilité sur notre territoire. Réaffectons les budgets sur de la mobilité douce et du transport en commun !

1 - Sur la rive ouest du lac, la « ligne verte » de tram + vélo servira aux déplacements quotidiens (jusqu’à la gare routière et SNCF) et constituera un véritable atout touristique. 2 - Créer 2 lignes de tram, l’une entre Duingt / la gare d'Annecy / Le Grand Epagny et l’autre entre Cap Periaz / la gare d'Annecy / le CHANGE (hôpîtal). 3 - Sur les rives du lac, aucun véhicule de plus de 3,5 t entre 7h et 9h et entre 17h et 19h. Orienter vers l’autoroute le trafic de transit vers Albertville — travailler avec les autorités.
carte des lignes de tramway à Annecy

Un tram et plus encore ...

4 - Des navettes lacustres propres pour desservir les arrêts / ports du lac, avec un service public, régulier, toute l’année. 5 - Des bus plus fréquents vers les autres villes de l’agglomération. 6 - Facilitation du covoiturage en entrée d’autoroute.

Soutien au développement des lignes ferroviaires (Léman Express, axe Grenoble / Chambéry...), en travaillant avec la région, l’État et la SNCF.

Read more

Présentation du programme et de la liste : un vrai succès public !

Près de 500 personnes ont fait le déplacement !

Le 12 février dernier, la réunion publique organisée par « Réveillons Annecy ! » à l’Espace Rencontre d’Annecy-le-Vieux a remporté un franc succès : près de 500 personnes ont fait le déplacement, dépassant de loin les prévisions les plus optimistes. Retour sur une incroyable soirée.

Près de 500 personnes à la soirée de présentation du programme et de la liste de « Réveillons Annecy ! »

La jauge avait été placée à 300 personnes pour évoquer « une soirée réussie. » Le contrat est donc plus que rempli. Cette belle soirée laisse présager, une nouvelle fois, d’une possible victoire le soir du 22 mars prochain pour Réveillons Annecy !, la liste citoyenne, écologique et sociale d’Annecy commune nouvelle ! À l’image de ce mouvement lancé l’été dernier, l’ambiance était particulièrement chaleureuse et conviviale, presque festive. Cette soirée représentait en effet une étape attendue de tous : après la patiente construction collective d’un nouveau projet pour Annecy, projet auquel des centaines de personnes ont pu participer (via des groupes de Travail ou une plateforme web ouverte pour l’occasion) il était temps de dévoiler les détails du programme mais aussi la liste de 69 citoyens qui le portera.

Réunion publique de la liste « Réveillons Annecy ! » avec François ASTORG

La démocratie : tout le monde en parle, mais peu la pratiquent

La démocratie est l’essence même du mouvement emmené par François ASTORG. Il était donc primordial de raconter à cette belle assemblée comment le programme a été co-construit, comment la tête de liste - la seule de ces élections municipales à ne pas être auto-proclamée - a été désignée (par un vote au jugement majoritaire de l’ensemble du Parlement de Réveillons Annecy) et enfin, comment la liste a été constituée : dans une volonté d’inclusion et d’ouverture, en dessinant au plus près les contours du territoire annécien et sa diversité humaine.

Le discours de François ASTORG

Les prises de parole se sont enchaînées avec un dynamisme peu habituel pour ce type de soirée. Le discours de François ASTORG était attendu et il n'a pas déçu : dans une ambiance presque survoltée, le futur maire d’Annecy a exposé son ambition : initier un renouveau démocratique, enclencher un virage écologique et rétablir la justice sociale.
François ASTORG candidat aux élections municipales d'Annecy 2020
Les quelques 500 personnes se sont ensuite réunies autour d’un verre et d’un buffet offert. Chacun est reparti avec la fierté et la joie de participer de près à cette campagne. Car c’est bien grâce à chacun qu’Annecy ouvrira une nouvelle voie. Une page de l’histoire de notre ville est en train de se construire : avec vous !
Read more