Annecy

Nuisances sonores à Annecy : vers une réduction du bruit ?

Pollution sonore urbaine

Les habitants d'Annecy subissent à nouveau les nuisances sonores de la ville

S’éveiller au chant des oiseaux ? Un privilège rare, réservé aux dimanches ou aux jours fériés... pour les lève-tôt !

Miracle du confinement : la grâce particulière volée aux instants matinaux, si rare dans nos environnements urbains, devenait soudain quotidienne, avec l’arrêt presque complet des déplacements motorisés. Une grande partie de la population urbaine redécouvrait le silence.

Une occasion en or de faire le point sur le bruit dans nos villes :

→ son impact sur la santé
→ son lien à l’aménagement du territoire et à l’urbanisme
→ son rapport à la mobilité et aux inégalités sociales.

échelle du bruit

De quoi parle-t-on ?

54 % des Français (enquête TNS – SOFRES de mai 2010 « les Français et les nuisances sonores » - Ministère du développement durable), affirment que le bruit des transports est la principale source de nuisance loin devant les « bruits de comportements » qui gêneraient 21 % de la population. Par ailleurs, 86% des Français se déclarent gênés par le bruit à leur domicile.

Pourquoi est-ce important ?

Le bruit a un impact direct sur la santé.
Il doit être pris en compte dans les projets d’urbanisme et les politiques de santé publique car il peut affecter gravement l’état de santé des populations exposées.
Il peut être à l’origine de troubles du sommeil et de réactions de stress conduisant à des pathologies parfois graves, tant somatiques que psychiques. Des retards d’apprentissage ont été signalés chez les enfants exposés au bruit.
Selon une étude anglaise (London’s Health Commission 2003), le bruit génère un état d’irritation latent qui a un impact fort sur le sentiment de bien-être. Ainsi, la pollution sonore est citée au même titre que la pollution de l’air, de l’eau ou des sols.

Quelles solutions ?

Bien sûr, une ville entièrement silencieuse n’est pas désirable non plus.
La même étude note que certains bruits urbains sont perçus de manière positive alors d’autres sont irritants. (« Some sounds can be positive and iconic and define the character of a city whereas some can lead to annoyance and complaints. »).

Une ville vivante générera nécessairement du bruit

Une approche équilibrée consiste à cartographier les niveaux sonores par quartiers (en s’appuyant sur des études acoustiques), à mettre en place des mesures rapides pour remédier aux situations existantes en se basant notamment sur le retour des habitants, à placer le curseur sur les niveaux sonores acceptables et classifier les types de bruit. Préserver les « zones de silence existantes », en créer de nouvelles, par exemple en donnant plus de place à la nature en ville.

Une attention particulière devra être apportée aux lieux sensibles (écoles,crèches, résidences pour personnes âgées, lieux de soin), aux quartiers où l’habitat est dense et les immeubles moins isolés, aux zones à proximité des grands axes de circulation (notamment les entrées de ville), de bâtiments industriels, ou d’établissements recevant du public.

Il y a donc une action double : celle améliorant les problèmes existants et celle anticipant les problèmes futurs.

L’aménagement du territoire et une véritable réflexion urbanistique seront nécessaires. En matière de construction, il faudra veiller à la conception et à l’emplacement des futurs bâtiments tout en rénovant l’existant.

Le développement des mobilités douces contribuera à la réduction du bruit, ainsi qu’une vigilance particulière sur les vitesses des véhicules motorisés.

Quelques pistes :
→ Donner plus de place aux cheminements doux en réduisant la largeur des routes, car plus une voie est large plus les conducteurs ont tendance à aller vite,
→ Créer des « ondes vertes » pour les feux lorsque les voitures respectent la limite de vitesse
→ Utiliser des radars sonores pédagogiques en amont des grandes artères
→ Promouvoir les livraisons à vélo ou en voiturette électrique

Nos engagements

Comme annoncé dans notre programme, Réveillons Annecy ! souhaite intégrer le programme des Villes-Santé, piloté par l’OMS, et créer un Service santé à la Mairie.
Nous nous engageons à suivre, à mesurer et à rendre publics les impacts de notre politique d’aménagement.
Nous désirons enfin apaiser la ville, y compris la nuit, au moyen d’un « conseil de la vie nocturne » pour améliorer la cohabitation des habitants.

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/bruit-et-nuisances-sonores
https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/activites-humaines/article/prevention-des-risques-lies-au-bruit
http://www.villes-sante.com/
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/plu06.pdf

Read more

Portrait – Nouvel Horizon #2

” Tous ensemble, nous pouvons faire quelque chose qui rend Annecy et le monde, meilleurs ! “

🌏 Aujourd’hui, c’est un Annécien, Alexandre Mulatier, colistier de Réveillons Annecy ! qui partage avec nous son regard sur la ville qui l’a vu naître. Il évoque son expérience dans le collectif et les espoirs suscités par cette belle mobilisation autour d’un programme commun.

🔥 Découvrez cette discussion en aparté…

🎥 ©Romain Rubin

Read more

Baisse de la pollution de l’air à Annecy : et demain ?

Savoir transformer les périodes difficiles en opportunité de changement fait partie des stratégies de résilience.

En matière d’aménagement du territoire et de gestion de la qualité de l’air, le confinement a permis de porter un regard inédit sur la ville : largement délestées de leur trafic automobile, les rues ont offert aux Annéciens les vertus d’une ville apaisée : baisse des concentrations de certains polluants, cheminements piétons sécurisés, déplacements à vélo facilités, silence laissant affleurer les sons de la nature…

Bien sûr, contempler une ville désertée de ses habitants a aussi quelque chose d’angoissant. Mais la situation fait ressortir de façon marquante la place importante prise par la voiture dans l’aménagement du territoire urbain : emprise au sol des véhicules en stationnement, taille des aménagements dédiés à la voiture (rapport de proportionnalité entre les routes, les trottoirs et les aménagements sécurisés pour les vélos, parkings…) et impacts divers sur la qualité de vie.

Sans le trafic quotidien, cette période est idéale pour expérimenter de nouveaux aménagements en vue du dé-confinement, repenser la ville et transformer ses stratégies de mobilité (voir notre post du 16 avril sur ce sujet).

Malheureusement, la ville d’Annecy n’a pris aucune mesure concrète pour le moment et ne sera assurément pas prête à expérimenter de nouvelles mobilités dès le 11 mai. Pourtant, plusieurs études ont montré que la pollution de l’air est un facteur aggravant de l’épidémie, sans parler d’autres maladies chroniques.
Atmo Auvergne-Rhône-Alpes s’est positionné sur le sujet en ces termes : « Alors qu’un déconfinement progressif va s’amorcer à partir de la mi-mai, il ne faudrait pas qu’une reprise de l’activité économique et donc du trafic routier viennent annihiler les améliorations observées ces dernières semaines en matière de qualité de l’air. »

En effet, la baisse de la pollution de l’air est un autre effet collatéral positif du confinement. Une étude européenne publiée le 29 avril dernier par le Centre for Research on Energy and Clean Air (Centre de recherche sur l’énergie et l’air pur, CREA), un organisme indépendant basé en Finlande, montre que le confinement a fait baisser les émissions de dioxyde d’azote (NO2) de 40 % et celles des particules fines de 10 % pendant le mois d’avril (-44 % et -8 % pour la France. -66 % pour Annecy !). L’analyse a porté sur 3000 stations de mesures européennes et a pris en compte les variations météorologiques pour comparer avril 2020 aux mois d’avril des autres années.

La France fait partie des pays où la baisse de NO2 a été la plus importante.

Une des explications de ces résultats est la baisse de consommation de pétrole, « liée principalement à la réduction du trafic routier. »

Bilan sanitaire de l’étude ?

11000 morts évitées en Europe (1200 en France), 6000 cas d’asthme évités chez les enfants, 600 naissances prématurées en moins. Les particules fines, elles, ont moins baissé. Elles ont même stagné, voire augmenté par endroits. Des analyses plus poussées devront être faites pour déterminer précisément leur provenance (chauffage au bois, épandages, industrie, trafic routier) et mettre en place les mesures adéquates pour qu’elles soient réduites.

Enfin, la réduction du trafic automobile permet aussi la réduction des GES (Gaz à effet de Serre). 30 % des émissions de gaz à effet de serre sont dues au transport en France (dont 53 % aux véhicules individuels). Cette donnée est importante pour la gestion de la crise climatique en cours, puisque les émissions de GES sont reparties à la hausse depuis 2015 et que la France ne respecte pas les objectifs qu’elle s’était fixés dans le cadre de l’Accord de Paris.

Alors, que faire pour améliorer la qualité de l’air et le quotidien des Annéciens ?

Le sujet est complexe car beaucoup de données sont liées. Ce qui est certain, c’est que le développement massif des infrastructures et des initiatives permettant l’usage sécurisé des modes doux (marche, vélo, etc.) et le développement d’une ville apaisée aura un impact fort sur la qualité de vie des habitants et sur les taux de pollution et de GES.

Au niveau local, il faudra poursuivre également la rénovation énergétique des bâtiments, la modernisation des modes de chauffage et mettre en œuvre des stratégies limitant l’impact de l’industrie et de l’agriculture.

Chiffres clés

En 2016, la pollution aux particules fines a entrainé la mort d’environ 400.000 personnes en Europe, 6,4 millions dans le monde. La même année, 71.000 morts ont également été attribuées à la pollution au dioxyde d’azote.

Read more

Portrait – Nouvel Horizon #1

🎥 Avant-première – “Nouvel Horizon #1”
🌏 Karine Bui-Xuan Picchedda ouvre le bal d’une série de portraits de colistier·es de Réveillons Annecy !
Avec Karine, on a parlé dignité, vivre ensemble et lien entre l’Homme et la nature.
🔥 Découvrez cette discussion en aparté…

© Une création originale de Romain Rubin !

Read more

Un café confiné avec François

🏠 Les personnes en première ligne, l’urbanisme tactique, le second tour des municipales, le déconfinement ? François ASTORG fait le tour de l’actu en mode confiné.

✅ Réveillons la solidarité – Réveillons Annecy

🏠 Les personnes en première ligne, l'urbanisme tactique, le second tour des municipales, le déconfinement ? François…

Gepostet von Réveillons Annecy am Sonntag, 26. April 2020

Read more

Forum de l’eau : Comment protéger et valoriser cette ressource essentielle ?

Dans notre région et à Annecy en particulier, l’eau est omniprésente. Des neiges des montagnes environnantes, aux nombreux cours d’eau, torrents et rivières qui les sillonnent, en passant par le lac, d’origine glaciaire, et ses exutoires.

L’eau est assurément une ressource précieuse et son abondance relative ne devrait pas exclure une réflexion sur sa gestion.

Création d’un syndicat pour assainir le lac en 1957

Pour le lac, la réflexion a été engagée dans les années 50, devant le constat de son eutrophisation.
Elle a abouti le 15 juillet 1957 à la création du Syndicat Intercommunal des Communes Riveraines du Lac d’Annecy (SICRLA). L’organisme s’est ensuite appelé SILA (et a regroupé jusqu’à 22 communes). Depuis 2001, il s’est transformé en Syndicat Mixte du Lac d’Annecy, fort de 113 communes.

À l’origine, l’objectif du syndicat est d’assainir le lac en collectant l’ensemble des eaux usées et en les conduisant vers l’aval pour y être traitées. Un collecteur d’une longueur de 42 km est créé, ainsi qu’une station d’épuration. Celle-ci est achevée en 1963, réaménagée à deux reprises dans les années 1970 avant d’être remplacée par une nouvelle station de traitement des eaux baptisée « Siloe, »inaugurée en 1997. Le lac est alors ceinturé de 400 km de collecteurs d’eaux usées et d’une quarantaine de stations de pompage permettant le rejet des eaux épurées dans le Fier.

En 2009, ces chiffres sont portés à 1200 km de collecteurs et 66 stations. Cette politique volontariste et innovante a valu à Annecy la réputation d’avoir « le lac le plus pur d’Europe. »

Quels défis futurs relatifs à la gestion de l’eau à Annecy ?

Toutefois, rien est acquis. En matière de pollution des eaux, « une surveillance permanente et efficace doit être associée à une politique de prévention et à une bonne information des citoyens. »

  • Quels sont les défis futurs relatifs à la gestion de l’eau à Annecy et dans ses alentours, notamment en montagne ?
  • Alors que nous connaissons actuellement un épisode de sécheresse très précoce, comment répondre aux défis qui nous attendent ?

Nous aborderons ces questions et de nombreuses autres à l’occasion du Forum de l’eau, diffusé en direct jeudi 23 avril à 18h30. Autour de cette table virtuelle nous aurons le plaisir d’accueillir François Astorg en compagnie d’expert·es :

  • Charlène Cardoso : ingénieure hydrologue
  • Pierre Geay : Vice-Président du SILA, Syndicat mixte du lac d’Annecy
  • Marianne Brechu : responsable de l’Antenne Alpes et ambassadrice de l’association Water Family
  • Grégory Tourreau : hydrobiologiste et ambassadeur de l’association Water Family Alpes

Vous pouvez revoir l’intégralité du live ci-dessous 

LE FORUM DE L'EAU – Réveillons Annecy !

💧 Partons à la découverte de l'histoire exemplaire du cycle de l'eau d'Annecy. Du lac jusqu'au robinet, les citoyen·ne·s ont ils·elles un rôle à jouer ?🔔 JEUDI 23 AVRIL à 18h30🔴 Nous répondrons à vos commentaires et questions en direct.

Gepostet von Réveillons Annecy am Donnerstag, 23. April 2020

*Source : lien

Aller plus loin : offrez-vous une plongée dans un lac alpin

Stéphane Tourreau, vice-champion du monde d’apnée en 2016 et Grégory Tourreau, hydrobiologiste (invité de notre prochain direct sur l’eau, si vous avez bien suivi!!), nous offrent une plongée dans cinq lacs alpins avec leur websérie “là eau” réalisée avec Mathias Lopez.

Leur idée originale, faire découvrir le monde qui se cache derrière le reflet des montagnes, mettre en valeur ces lacs et leurs richesses, un patrimoine local à préserver.

Read more

Covid-19 et urbanisme tactique à Annecy

Urbaniste tactique, Penser l’après : redessiner la mobilité en ville

Penser l’après : redessiner la mobilité en ville

La pause forcée provoquée par le Covid-19 est aussi, paradoxalement, un accélérateur du changement. A la hâte, de nombreux pays du monde, dont la France, ont vu vaciller des certitudes : la gestion des stocks en flux tendus a montré ses dangereuses limites, tout comme la dépendance de l’industrie à la Chine, pour ne citer que deux exemples. Beaucoup ont pris conscience de l’importance des biens communs (la santé, l’agriculture, l’éducation...) et la nécessité des services publics bien financés et efficaces.

Le Covid-19 a aussi redessiné nos villes. Le trafic automobile s’est effondré et les villes ont livré un autre visage : plus apaisées, plus silencieuses, moins polluées. Les sons de la nature sont à nouveau audibles. De nombreuses personnes redécouvrent les joies de la marche ou du vélo, envisagé non plus comme un simple loisir mais comme un véritable moyen de déplacement du quotidien.

Les rues quasi désertes permettent de réfléchir sur la place immense prise par l’automobile dans le paysage urbain contemporain. Il devient un espace ouvert à l’expérimentation. Des villes américaines ainsi que de nombreuses villes européennes ont en effet entamé une réflexion sur de possibles aménagements piétons et cyclables temporaires, en s’inspirant de l’urbanisme tactique, né dans les années 70 aux Etats-Unis.

Pandemic Protected Sidewalk

La France s’est emparée du sujet au plus haut niveau, puisque Pierre Serne, administrateur d'Ile-de-France Mobilités et président du Club des villes et territoires cyclables, s’est vu confier une mission par la ministre des transports Elisabeth Borne: "recenser et appuyer les initiatives des collectivités" en matière de solutions de déplacement à vélo, jugé plus sûr que les transports en communs pour lutter contre la propagation du virus.

Élargir les bandes cyclables ?

Comme le souligne Xavier Cadeau fondateur du webmag Weelz, « il s'agit de mettre en place - à court terme - des modifications de voirie, pour en tirer ensuite des conclusions et donc des solutions - à long terme. » Montpellier a montré la voie. Élargir les bandes cyclables, passer certains axes en 1x1 voie pour garder une voie pour le vélo, réduire le trafic de transit… Les solutions ne manquent pas. Soyons ambitieux et construisons, ensemble, le monde d’après ! N’hésitez pas à nous envoyer vos idées et suggestions.

Vélo et urbanisme tactique

Quelques propositions des cyclistes de notre équipe :

  • Passer en 1x1 voie voiture l'axe Marquisats - Bonlieu + toute l'avenue de France + av. du Rhône direction crêt du Maure
  • Mettre 1 des 2 voies en 100% cycle dans le sens Bertholet > Avenue de Cran (à partir du rond-point Taine)
  • Élargir les voies cyclables dans certaines "grandes lignes droites" pourtant à 30km/h comme la rue Henry Bordeaux.
  • Mettre une bande cyclable avenue de Genève nord sur la partie 2x2 voies sens rond-point du Léman > rond-point Salle des Eaux et Forêts
  • Prendre 1 des 2 voies av. de Genève nord sens/entre rond-point Salle des Eaux et Forêts et rond-point du Léman
  • Mettre une bande cyclable avenue  Henri Zanaroli dans le sens sud > nord
  • Prendre 1 des 2 voies sens nord > sud av. du Rhône (du rond-point de l'avenue de Chambéry aux feux tricolores croisement av. de Loverchy)
  • Mettre une bande cyclable au Boulevard de la Rocade dans les 2 sens, du Total Access jusqu'au Carrefour Contact (croisement feux avec l'avenue du stade)
  • Faire une bande cyclable sur l'avenue de Brogny nord, du croisement avenue de la Plaine avec avenue de Brogny > jusqu'au croisement feux tricolores avec rue Jacqueline Auriol (pour ceux qui veulent ensuite rejoindre Carrefour)
  • Bandes cyclables à partir du feu tricolore de Metz-Tessy jusqu'au début de la piste cyclable qui passe derrière l'hôpital (route des Sarves)
  • Bandes cyclables avenue de Loverchy (il en manque).
Plus d'informations détaillées sur la page Plan vélo ! N'hésitez pas à nous envoyer vos idées et suggestions sur contact@reveillonsannecy.fr ! #Réveillonslemondedapres
Read more

Interview de François suite à l’appel à la convergence

Vous avez été nombreux à vous interroger suite au premier tour des élections municiaples sur les possibilités de rapprochement de Réveillons Annecy avec d’autres listes. En effet, nous avions lancé un appel à convergence dès les résultats connus. François répond à vos interrogations dans cette interview !

François peux-tu nous dire où nous en sommes des accords de listes suite à l’appel à convergence au soir du premier tour des élections municipales ?

Vous savez le soir du premier tour, nous avons été agréablement surpris de nous retrouver à 150 voix du maire sortant.
Ce résultat a matérialisé la confiance que nous accordent les Annéciens ainsi qu’une volonté forte d’un changement de gouvernance: les Annéciens sont prêts à accompagner ce changement.

Au second tour des élections se pose la question de la représentativité de l’ensemble des citoyens. C’est comme ça que sont faites nos institutions. En effet, les listes Les Annéciens, Respire et Réveillons Annecy totalisent un score de près de 60% des votes exprimés en faveur d’une alternative au maire sortant. Il était donc de notre responsabilité de faire un appel à la convergence auprès de ces deux autres listes qualifiées pour réfléchir au second tour.

D’autant que les crises écologiques et sanitaires auxquelles nous sommes confrontés nécessitent de réfléchir ensemble à la façon de faire adhérer le plus grand nombre de citoyens sur la manière d’affronter les défis majeurs qui nous attendent.

Suite à cet appel, seule la liste Annecy Respire nous a répondu de manière favorable, la liste Les Annéciens ayant décliné l’offre de manière ferme et définitive.
Nous avons donc échangé avec la liste Annecy Respire pour envisager un éventuel accord pour le deuxième tour sur la base du programme de Réveillons Annecy et le respect fondamental des trois piliers portés pendant des mois par notre liste citoyenne: virage écologique, renouveau démocratique et justice sociale.

À ce jour, est-ce qu’un accord a été scellé ?

Aujourd’hui tout est interrompu. Nous avons suspendu les échanges dès les premières annonces de confinement du gouvernement. Même si les délais de dépôt de liste étaient très courts, il nous a semblé primordial d’interrompre les échanges dans ce contexte si particulier qui doit privilégier la santé des populations.

Et ensuite ?

Aujourd’hui seul le décret du gouvernement (2020-267 du 17 mars) annonce une possibilité de report du second tour des élections municipales au mois de juin. Cette hypothèse semble s’éloigner de plus en plus au regard des nouveaux délais de confinement annoncés par le Président de la République le 13 avril dernier.

Il est donc possible que ce report se décale à l’automne voire en mars 2021, nous obligeant à refaire les deux tours des élections municipales dans les communes où les candidats n’ont pas été élus au soir du 15 mars.

Dans la perspective de reprise des deux tours la question des accords ne se pose plus, Réveillons Annecy repartira en son nom, avec toute l’énergie qui a fait la force de son mouvement citoyen et de sa réussite depuis des mois.

À ce jour, les membres des groupes de travail de Réveillons Annecy se sont remis au travail pour réfléchir et enrichir le programme au regard de la situation que nous vivons. Cette crise nous montre néanmoins que la ligne programmatique défendue par Réveillons Annecy est la plus adaptée pour éveiller le monde d’après.

Cette crise nous montre néanmoins que la ligne programmatique défendue par Réveillons Annecy est la plus adaptée pour éveiller le monde d’après.

Read more

50 nuances de béton : les anciens vergers d’Annecy-le-Vieux seront rasés

50 nuances de béton : les anciens vergers d’Annecy-le-Vieux seront rasés

Permis de construire

Une lanceuse d'alerte nous a informé hier de la pose d'un panneau de construction en bas de la colline d'Annecy le Vieux, le long de la piste cyclable. C'est avec stupeur que cette annécienne nous apprend que les jardins potagers et vieux vergers vont céder place à du béton.

Ce terrain d'agriculture urbaine (au croisement de l'allée Jean Monnet avec la montée du Jouly) va être aménagé avec un lotissement de 3 lots, d’une hauteur indéterminée. Après quelques recherches, nous parvenons à savoir que le permis de construire a été déposé le 17 février, mais que le panneau d'information a pris du temps à être installé. Le délai de recours est donc très court !

Chantier lotissement Annecy-le-Vieux

Crise sanitaire et autonomie alimentaire  :

La crise sanitaire que nous traversons nous oblige à repenser nos capacités d'autonomie alimentaire. La crise climatique, elle, agit sur la manière d’aménager notre territoire. Alors, le contexte actuel rend choquant ce bétonnage systématique des poumons verts de notre ville !

Peut-on normalement à la fois voter un Plan Climat à Annecy et à la fois raser les espaces verts ? NON. Pourtant le maire sortant le fait encore et sans consulter les habitants.

Crise sanitaire et autonomie alimentaire  :

La crise sanitaire que nous traversons nous oblige à repenser nos capacités d'autonomie alimentaire. La crise climatique, elle, agit sur la manière d’aménager notre territoire. Alors, le contexte actuel rend choquant ce bétonnage systématique des poumons verts de notre ville !

Peut-on normalement à la fois voter un Plan Climat à Annecy et à la fois raser les espaces verts ? NON. Pourtant le maire sortant le fait encore et sans consulter les habitants.

Read more

Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Édito de François ASTORG

J'espère que vous êtes en bonne santé ainsi que vos proches.

Je souhaite encore vous dire UN IMMENSE MERCI au nom de toute l'équipe car ce résultat historique est avant tout l'expression d'une volonté de changement. Seulement 150 voix nous séparent de la liste de Jean-Luc Rigaut, c'est une deuxième place amplement méritée malgré l'abstention massive dans ce contexte particulier !

Je souhaite aussi remercier à nouveau l'équipe de Réveillons Annecy qui a su insuffler une très belle énergie dans cette campagne. Une énergie de renouveau démocratique et de changement. Il s'agit maintenant de porter ce projet à son terme, même s’il est différé compte tenu de la crise que nous traversons…

Tant d’annécien·nes nous ont apporté leur soutien qu'il est de notre responsabilité de garder cet espoir et cet élan jusqu'à la victoire.. Elle sera possible en rassemblant les citoyen.ne.s autour du projet de Réveillons Annecy qui répond aux défis d'aujourd'hui et de demain. Il est temps que notre territoire effectue son virage écologique, son renouveau démocratique dans la justice sociale. Ce que nous dit cette élection, c'est que les annécien·nes sont prêt.es pour l'alternance et souhaitent ré-orienter l'avenir d'Annecy vers un projet plus proche d'eux et auquel ils/elles participent.

« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. » - Mark Twain

D'ici là prenez soin de vous et de votre entourage en restant chez-vous.

Retour sur la semaine passée

👉 Dimanche dernier : 7997 personnes ont voté pour Réveillons Annecy ! À minuit, à l’annonce des résultats et au vu des réactions sur les réseaux sociaux, nous avons décidé de faire un appel à la convergence en invitant deux autres listes présentes au 2ème tour à nous rejoindre.

nous invitons les électeurs qui se retrouvent dans ses orientations à nous rejoindre

Cette invitation au rassemblement a été envoyée par email, dans la nuit de dimanche à lundi, à Denis Duperthuy et Frédérique Lardet avec la presse en copie.

Elle a ensuite été partagée sur nos réseaux sociaux et sur nos canaux d’information internes.

Échanger est un signe d'ouverture

Nous pensons qu'un changement de paradigme est nécessaire pour affronter les crises actuelles et futures et qu'il est important de jouer collectif car il est illusoire de penser que seuls nous pourrons répondre aux défis d'avenir pour Annecy.

Se mettre "autour d'une table" pour discuter malgré certaines divergences, croire en l'intelligence collective, échanger sur la base de valeurs communes et autour d'un récit commun pour Annecy que nous avons écrit et qui définit nos lignes rouges (les choses non-négociables, les limites à ne pas franchir). Voilà le renouveau démocratique que nous portons depuis le début chez Réveillons Annecy. Échanger est un signe d'ouverture et discuter ne veut pas dire signer !

Échanger est un signe d'ouverture

Nous pensons qu'un changement de paradigme est nécessaire pour affronter les crises actuelles et futures et qu'il est important de jouer collectif car il est illusoire de penser que seuls nous pourrons répondre aux défis d'avenir pour Annecy.

Se mettre "autour d'une table" pour discuter malgré certaines divergences, croire en l'intelligence collective, échanger sur la base de valeurs communes et autour d'un récit commun pour Annecy que nous avons écrit et qui définit nos lignes rouges (les choses non-négociables, les limites à ne pas franchir). Voilà le renouveau démocratique que nous portons depuis le début chez Réveillons Annecy. Échanger est un signe d'ouverture et discuter ne veut pas dire signer !

Échanger est un signe d'ouverture

Nous pensons qu'un changement de paradigme est nécessaire pour affronter les crises actuelles et futures et qu'il est important de jouer collectif car il est illusoire de penser que seuls nous pourrons répondre aux défis d'avenir pour Annecy.

Se mettre "autour d'une table" pour discuter malgré certaines divergences, croire en l'intelligence collective, échanger sur la base de valeurs communes et autour d'un récit commun pour Annecy que nous avons écrit et qui définit nos lignes rouges (les choses non-négociables, les limites à ne pas franchir). Voilà le renouveau démocratique que nous portons depuis le début chez Réveillons Annecy. Échanger est un signe d'ouverture et discuter ne veut pas dire signer !

Une campagne électorale en pause

À ce jour, toutes les négociations sont en pause, les membres de notre équipe sont mobilisés pour aider à l'effort commun et soutenir les personnes en première ligne qui luttent contre le coronavirus. Alors dans ce contexte particulier, nous allons plus que jamais nous recentrer sur l'essentiel à savoir garder du lien avec vous et relayer des initiatives solidaires locales : Réveillons la solidarité !

Read more