Blog

Annecy : TAXIS & VTC s’unissent contre UBER

Manifestations des chauffeurs de Taxis et VTC

Il est 14h30 ce jeudi 16 janvier, à Annecy, lorsqu’un collectif citoyen nommé « ​TAXIS & VTC - TOUS UNIS !​ » qui compte une trentaine « d’entreprises de transport indépendantes et solidaires, » se réunit pour perturber un recrutement de la société américaine UBER à la Brasserie du Parc.

L’arrivée d’UBER ne doit pas contribuer à renforcer les inégalités sociales

C’est pour Réveillons Annecy l’occasion de rappeler les faits suivants : 

REVEILLONS ANNECY ne cautionne pas le développement d’activités qui contribuent au dumping social et fiscal. Chaque activité créée sur le territoire doit donner autant qu’elle reçoit. Les routes, les infrastructures, les activités touristiques dont UBER a besoin pour se développer sont payées avec l’argent du contribuable. UBER doit donc payer ses impôts sans montage fiscal et être soumis aux même régime fiscal et social que les taxis et VTC indépendants (voitures avec chauffeur).

REVEILLONS ANNECY soutiendra toutes les activités de transport à la personne qui permettent à ceux qui les exercent à titre professionnel, d’en vivre décemment. Cette posture nous semble d’autant plus importante qu’Annecy est réputée pour être une ville à la vie chère, qui ne permet pas  à ceux qui ont de petits revenus de bien vivre. L’arrivée d’UBER ne doit pas contribuer à renforcer les inégalités sociales et à entretenir une concurrence délétère. Rappelons qu’UBER prend un pourcentage de 25 % sur les gains des chauffeurs qu’elle utilise comme « partenaires, » afin de « s’absoudre des charges sociales et salariales. »

Développer les services de mobilité

REVEILLONS ANNECY mettra tout en oeuvre pour développer les services de mobilité nécessaires à notre territoire, mais pas à n’importe quel prix. Des services de transport à la demande doivent être créés, l’offre de transports en commun -en particulier le soir et le week-end- doit être renforcée, le co-voiturage de proximité, l’auto-stop organisé et l’auto-partage favorisés. Enfin, le développement des activités liées à la mobilité doit être menée en concertation avec l’ensemble des acteurs professionnels concernés et avec les usagers